Semaine 26-2014 : J.C

Cette section contient les photos sélectionnées par les galeristes. Une photo à la une, choisie par un galeriste, suivie d'une interview de son auteur.
Auteur
Message
Quentin
Avatar de l’utilisateur
Messages : 35825
Photos : 1219
Inscription : 22 Juil 2010
/

#1 Message Lun 23 Juin 2014 07:55


Bonjour Ă  tous,

Cette semaine j'ai choisi une photo de mon ami J.C sur ce fil

207473
#207473: Consulté 3754 fois
Exifs


C'est la deuxième fois que tu es choisi pour la photo de la semaine, alors il va falloir te livrer un peu plus :mrgreen:

1/ J'ai choisi cette photo pour la lumière que je trouve magique, mais aussi pour le récit que je trouve tout aussi intéressant, cela permet de te découvrir davantage dans ton approche artistique, peux tu nous en dire un peu plus sur ta manière de travailler avant le "clic-clac" ?

    Il s'en passe des choses avant le clic-clac! :lol:
    J'essaye de préparer mes sorties du mieux possible, en fonction du lieu, de la météo, du sujet et de l'instant que j'aimerais mettre en boìte.
    Une fois que j'ai le lieu, je regarde comment va agir la lumière sur le paysage en fonction de l'heure, en m'intéressant particulièrement à la position du soleil 1 heure avant le coucher et 1 heure avant le lever. Les meilleures périodes pour capturer la lumière magique. Cela me donne une idée des compositions à espérer.
    Tout cela se passe sur l'ordinateur ou sur l'iPad, j'utilise entre autre The Photographer's Ephemeris sur ordi et sur iPad (ainsi que Photo Transit) sur iPhone j'utilise l'excellentissime App PhotoPills). J'utilise aussi Google Earth qui est assez incroyable pour ça, on peut vraiment se projeter à l'endroit même où l'on va faire la photo. Bluffant.
    Ensuite j'essaye de prévoir les sorties qui je pense vont être lucrative, lors d'une météo adéquat. En gros ni trop beau ni trop moche. Un ciel ni trop vide ni trop chargé. Et puis la météo c'est aussi fonction du sujet, si j'envisage de photographier une falaise calcaire par exemple, j'aimerais avoir un peu de pluie, qu'elle me donne des reflets et de la matière.
    Ca c'est en gros la préparation avant même que je me rende sur place.

    Une fois sur les lieux je commence par regarder, respirer, me poser, sentir, touché. La fameuse immersion. C'est bateau mais c'est ainsi.
    Je pense qu'il est important de prendre son temps. Profiter du paysage. Contempler. Après tout c'est pour ça que l'on fait du paysage, pour être dans des endroits magnifiques au meilleur moment possible, il serait vraiment dommage de ne pas en profiter.
    C'est pour ça qu'il est important d'arriver suffisament tôt sur les lieux et d'avoir déjà accompli le plus de préparation possible en amont. Ainsi on peut agir plus calmement et posément lorsque le "coup de feu" arrive.
    J'en profite également pour chercher une bonne composition. Et ça c'est le plus dur. A force je pense avoir développer une sorte de workflow qui me permet là aussi d'utiliser au mieux le peu de temps disponible. Je commence par chercher un premier plan. Ca t'étonnes hein? :lol:
    J'aime recrée une impression de profondeur et/ou d'espace, un premier plan est une aide précieuse pour cela. C'est également très souvent la base d'éléments de composition importants, que ce soit des lignes fuyantes, des formes ou des volumes, etc... C'est souvent le premier plan qui me fait ensuite voir les autres éléments de composition à inclure dans l'image, comme des répétitions de formes, des contrepoints, des relations de contraste ou de couleur.
    Une fois que je pense avoir une composition. Je monte le trépied à cet endroit et je sors l'appareil. Je compose ma photo avec la focale adéquate, je peaufine, en faisant bien le tour du cadre dans le viseur, pour ne pas avoir d'éléments parasites ou coupés de manière involontaire. Je m'assure de l'équilibre de l'image, qu'une certaine énergie circule. Ca peut durer un peu, pour trouver le bon angle. :lol:
    Ensuite si l'heure H est venue, vient alors les réglages techniques, mise au point, diaph, vitesse, la routine photographique. Je m'applique à toujours exposé le plus à droite possible sans jamais brûler les hautes lumières. Je travaille également souvent avec un colorimètre et une charte de couleurs. Ca aide à retrouver une bonne base colorimétrique en PT, surtout si les couleurs sont un peu "funky".

    Et puis à un moment quand même, je déclenche. :lol:

2/ Et sur cette photo, raconte nous tout, pour ceux qui auraient loupé le fil en question

    Il s'agit d'une réserve naturelle. Une réserve absolue. Celle de Derborence. Qui possède une histoire incroyable.

    L’écroulement de la partie inférieure de la paroi des Diablerets (que l'on voit en arrière plan sur la photo) en 1714 a déstabilisé le sommet de la tête de Barme, l’une des deux arêtes s’écroulera finalement 35 ans plus tard (Le Derochoir), le 23 juin 1749. Le gigantesque éboulis formés par ces deux catastrophes mesure près de 5 kilomètres de long et, selon l’estimation des géologues, le volume serait de 50 millions de mètres cubes.
    C’est lors du deuxième éboulement que quatre torrents, le Pissot qui sort des glaciers (Tchiffa), la Lizerne qui coule de l’Est, la Zeveillance qui vient de l’alpe de Zeveillie (Cheville) et la Derborence qui a sa source sur l’alpe de Darbon (Derbon), ont vu leur cours arrêté ou modifié, le lac de Derborence s’est ainsi formé, devenant le plus jeune lac naturel d’Europe.

    Je suis arrivé sous l'orage, environ 4 heures avant l'heure H, je profitais de moments d'accalmie pour aller reconnaître les lieux. Le temps était vraiment misérable et je commençais à me demander si je n'avais pas fais ces 250 kilomètres pour rien. Mais je sais que ce genre de météo peut produire une lumière magnifique. Un paysagiste avertit reste dehors par tout les temps, me répétais-je en espérant que dame nature m'entende et me récompense de ma patience. :lol:
    Ce soir là elle le fit. Elle me gratifia d'une éclaircie exactement là où le soleil se couchait, exactement au bon moment. Ce fût une explosion de lumière très colorée. J'avais l'impression de porter ces lunettes rose de hippies, à la John Lennon. J'étais scotché! :mdr
    Surpris, j'ai été obligé de revoir un peu ma composition, il me fallait inclure un maximum d'éléments susceptible d'attraper cette lumière rare.

3/ La composition est quelque chose qui te tient à coeur et je sais que tu aimes essayer de décortiquer les photos, d'ailleurs, ce n'est pas pour te rappeller certains MP :ange: :lol: Du coup, je voulais te mettre à l'épreuve ! Peux tu nous exposer le pourquoi du comment de cette compo ?

    Comme je l'ai expliqué, j'ai été obligé d'adapter ma composition à la lumière inattendue qui m'était donnée. C'était maintenant la lumière qui devenait mon sujet principal.
    Ma compo originelle était plus resserée sur le paysage car je ne pensais pas avoir de ciel intéressant. Je souhaitais me concentrer sur l'histoire fantastique de cette région et le gigantesque effondrement qui engendra le paysage actuel. Pour te faire une idée, voici la compo que j'avais trouvée lors du repérage (image prise avec l'iPhone):

    Au premier plan, rappel de la catastrophe, plan moyen avec le lac, arrière plan avec la paroi des Diablerets et les éboulements récents rappelant la jeunesse du paysage.
    Avec un cadre dans le cadre pour focaliser sur la profondeur.

    207474
    #207474: Consulté 3754 fois
    Exifs


    Il a donc fallu trouver autre chose, un autre point de vue, celui-ci ne captant pas très bien la lumière.
    J'ai décidé d'inclure les deux superbes nuages formant la trouée et qui agissait comme deux réflecteurs naturels géants. Il me fallait également des remous d'eau vive car ils attrapent beaucoup de lumière, ainsi que les gros rochers parsemant le cours d'eau pour leur matière qui resssort si bien sous ces conditions, pour leur lien avec l'hitstoire de la région je voulais de toutes façons qu'ils y en aient dans le cadre.
    D'un point de vue composition il s'agissait donc surtout de faire attention à ce qu'une énergie circule dans l'image avec cette lumière, afin de capter au mieux l'instant.
    Il y a très certainement un flux en diagonale (flèche bleue) depuis la partie supérieure gauche vers la partie inférieure droite, induit par le mouvement de la rivière elle même, les branches pointant dans sa direction et les flancs de la montagne dans le même alignement. Une diagonale invoquant un mouvement opposé (flèche jaune) vient lui répondre, ce qui équilibre le tout.
    J'aime le petit nuage plus sombre au dessus de la crĂŞte qui focalise le regard et rajoute encore un peu de profondeur.
    J'ai couper volontairement la cime de l'arbre de droite pour qu'il ferme complètement ce coté du cadre. Empêchant le regard de sortir de l'image à cet endroit, en le redirigeant dans la profondeur. Je ne souhaitais pas l'exclure complètement du cadre car j'étais physiquement incapable d'éliminer les branches dans le coin supérieur gauche. La partie supérieure de la photo aurait donc été déséquilibrée.
    J'ai veillé à séparer au mieux les rochers pour qu'ils ne se superposent pas et que le regard puisse ainsi sauter librement de l'un à l'autre.
    207475
    #207475: Consulté 3754 fois
    Exifs



    Rien d'autre, des fois il ne faut pas chercher trop loin non plus, je crois que le plus important est de sentir que son image est équilibrée, on a parfois pas besoin de plus, surtout avec une telle lumière. ;-)


4/ Pendant que l'on parle de compo, qu'est ce qui est le plus dur selon toi pour avoir une belle compo? Que l'on retrouve l'identité du photographe au travers de celle ci ? un premier plan ? un instant ? ...

    Tout ce que tu viens de citer se retrouve dans une bonne composition. Idealement, c'est l'objectif. Et une bonne compositon, c'est difficile, très difficile. Faire transpirer un peu de notre personalité et de nos émotions dans une image, c'est pas évident.
    Et c'est d'autant plus dur et crucial en paysage. On travaille en lumière naturelle, par définition incontrôlable. Le paysage est immuable, il ne prendra pas la pose pour nous. On ne peut pas non plus s'appuyer sur l'apport émotionnel amené par une présence humaine expressive.
    Un paysage basiquement c'est un arrière plan vide, il appartient au photographe de lui insuffler un peu de vie, de se suffire à lui-même, mieux de lui faire raconter quelque-chose. La composition, les éléments la composant, ainsi que le choix de l'instant sont les moyens d'y parvenir. Les seuls que nous ayons à disposition, d'où une certaine obsession pour cet exercice.
    C'est pour cela que c'est extrêmement difficle pour un débutant de produire des photos de paysage de qualité. L'art de la composition est bien ce qu'il y a de plus difficile à maîtriser en peinture comme en photographie.
    Lorsque je vois le talent des photographes qui m'inspirent, je me dis que la route est encore longue, très longue, mais c'est tellement passionant!

5/ J'ai même cru comprendre que tu étais en train d'écrire un essai sur la composition, tu peux nous en dire un peu plus ? L'envie de coucher ton expérience sur le papier est venue comment ? Cet essai s'adressera à qui ?


    J'ai eu envie de faire part de mes acquis car je pense en avoir appris et compris suffisament pour commencer Ă  essayer de transmettre aux autres.
    Pour, peut-être, faciliter l'accès à cette discipline essentielle à l'épanouissement artistique du photographe, et pourtant si peu discutée.
    J'ai souvent eu l'impression d'une certaine inaccessibilité à cette instruction, comme si on en refusait l'accès au plus grand nombre.
    Il n'y a qu'à ouvrir n'importe quel magazine photo qui se propose de vous livrer les "meilleurs conseils de compositon" pour s'en rendre compte. Ils racontent tous la même chose, numéro après numéro, année après année, ça en devient ridicule, ou alors ils n'ont vraiment aucune idée de quoi il s'agit!
    Pour beaucoup trop de gens une bonne composition se résume à une image divisée en tiers égaux. C'est triste.
    Il n'est pas évident de trouver par soi-même une bonne instruction à ce sujet. Et quand on finit par trouver on se demande si l'auteur ne fait pas exprès d'utiliser un charabia incompréhensible au plus grand nombre.
    Je le sais je suis passé par là. Mais plus je m'instruis et plus cela m'intéresse et me pousse à approfondir encore plus.

    Cet essai sans prétention (je suis moi-même loin d'être un maître) s'adressera à tout ceux qui souhaitent pousser leur photographie plus loin. Je parle surtout de photographie de paysage car c'est dans ce domaine que j'étudie le plus, mais c'est applicable à tout domaine photographique.

    Ne me demandez pas quand est-ce que je commencerais à le distiller, je n'en ai aucune idée, Je me suis lancé sans le savoir dans un truc bien plus gros ce que je pensais! :lol:
    Car le plus important je m'ens suis rendu compte, n'est pas de donner les outils pour créer des compositions efficaces mais de faire comprendre pourquoi ces outils fonctionnent. L'interprétation visuelle humaine est fascinante et sa compréhension nous donne toutes les clefs pour réussir de grandes compositions.

6/ Et la post production dans tout ca ?

    C'est une étape très importante, primordiale, que l'on ne peut ignorer si on souhaite produire des images de qualité, dignes de tirages d'art.
    Cela demande un gros investissement en temps, c'est également une des raisons qui freine les débutants qui ne "veulent pas passer 1 heure sur une image", pourtant c'est une étape obligatoire et jusqu'à ce que l'on trouve son "workflow" ou flux de travail, on passe effectivement 1 heure sur une image. Au minimum, car après quelque jours on revient toujours dessus. :mdr:
    Avec l'expérience on acquiert des automatismes, on décrypte également plus rapidement ce dont une image a besoin, ce qui fait gagner du temps.

    Comme je n'avais pas autant de temps à y consacrer à mes débuts, j'ai essayé de ne travailler qu'avec Lightroom (que je pratique depuis la première version béta). Mais plus je progressais et plus je me rendais compte que cela ne suffisait pas. Un très long arrêt de tavail m'interdisant toute activité physique me donna suffisament de temps libre pour me former convenablement sur Photoshop.

    Le post traitement d'une photo de paysage en vue d'un tirage d'art est quelque-chose de très complexe, on photographie souvent à des heures et dans des conditions telles, que la lumière ne correspond plus à aucune norme, aucun automatisme ne nous vient alors en aide lors du développement des RAWs, il faut tout faire à la main. De fait, très peu de manipulations se font de manière globale, on travaille quasi uniquement sur de la retouche locale, que ce soit au niveau colorimétrique ou pour les contrastes.
    Mon flux de travail typique est le suivant:

    Tout d'abord dans LR:

      - Import dans Lightroom avec un preset qui me corrige automatiquement le vignettage (jamais la distortion optique! Je trouve LR très mauvais pour ça sur des photos prisent avec le 16-35), applique une première accentuation (minimale juste pour qu'il y ait assez de matière à accrocher en PT) et me règle la balance des blancs sur automatique (c'est plus pratique pour trier les photos car je shoot en UniWB, ce qui produit des RAWs verdâtres).
      - Retouche de la balance des blancs.
      - Retouche du point noir et du point blanc si il y a lieu.

    Ensuite je passe dans Photoshop et là j'ai un flux de travail basé sur un schéma Couleur-Contraste-Couleur:

      - En mode RGB, retouche, si il y a lieu, de la colorimétrie des HLs, BLs et tons moyens, grâce aux courbes.
      - Toujours en RGB, travail sur le contraste de l'image, grâce à différentes techniques (courbes, niveaux, multiplication/soustraction de calques, "Overlaying", "Channeling", etc...) impliquant des sélections à base de masques de luminosité.
      - En mode LAB, travail de la saturation, à l'aide des courbes, en fait ce n'est pas de l'ajout de saturation mais une amélioration de la séparation des couleurs, ce qui pour notre cerveau revient au même mais présente l'avantage d'être moins violent, plus efficace sur les couleurs un peu faiblardes, de ne pas créer de dérives colorimétriques, et surtout, de ne pas altérer pas les contrastes.
      - Tant que je suis en LAB je m'occupe Ă©galement de l'accentuation.
      - Enfin, je finis toujours en appliquant un léger vignettage et en ajustant une dernière fois la luminosité globale de l'image, si besoin.

    Je sauvegarde toujours en .psd avec tous les calques, au cas où j'ai besoin de revenir en arrière plus tard.


7/ Tournons nous vers le futur, tu as des projets photos? Des voyages Ă  venir? Des envies?

    J'ai envie de continuer à apprendre, mieux faire connaître cette discipline fascinante qu'est la photographie de paysage, donner envie à d'autres de s'y investir.
    J'ai très envie de faire des workshops avec les photographes que j'admire, je pense que c'est une étape importante pour moi maintenant et que cela m'apportera beaucoup.

    J'ai un gros projet personnel en septembre, nous allons avec mon épouse, passer 6 semaines dans les Highlands. On prépare cela depuis un an tant physiquement, pour les trekkings, que notre véhicule qui nous permettra d'être autonome longtemps.
    C'est photographiquement un défi personnel. Les "Landscapers" anglo-saxons m'ont toujours inspiré et les Highlands ont toujours été une sorte de passage obligatoire. J'ai envie de m'y frotter à mon tour, d'avoir un point de comparaison concret avec les artistes qui me font rêver. Je ne vais pas là-bas pour faire du copier coller, je compte bien trouver mes propres compositions originales.
    J'ai de grosses exigences personelles pour ce voyage, toute mon attention est focalisée dessus depuis un moment déjà.

8/ Quand on regarde ton fil Vagabondage (que j'ai du regarder presque une dizaine de fois) qui est pour moi un fil culte de DXD, je me demandais pourquoi ne jamais avoir voulu faire un livre ? Il y a de quoi faire quelque chose de superbe je pense.

    Je citerais Vroum, en réponse à BSDC (une pensée pour lui, paix à son âme...), ce dernier était un grand fan de notre périple et il voulait absolument que nous fassions quelque-chose de cette aventure, livre, recherche de sponsoring auprès de Sony, etc...
    Il y mettait tellement d'ardeur, je l'aurais engagé comme agent, si telle avait été mon intention!
    Cette réponse m'a beaucoup touché, Vroum a mis les mots exacts sur ce que je ressentais sans pouvoir l'exprimer correctement:

    vroum a écrit : ...L'aventure et le reportage sont passionants, belle parenthèse hors de tout :commeca:
    Mais pourquoi diable toujours vouloir se vendre, tirer profit de la moindre chose?
    Pourquoi transformer un rève en opération mercantile :?: ...

    Voilà, cette aventure, on l'a faite et vécu sans arrières pensées, jamais. Juste par envie, pour notre propre épanousissement. Parce qu'on sentait que c'était ce qu'il fallait qu'on fasse à ce moment là.

    Je ne suis pas quelqu'un de mercantile, et surtout pas lorsqu'il est question de ma photographie. Il n'y a qu'à voir mon site pour s'en rendre compte, en perpétuel construction, il doit y avoir 5 images dessus, il vaut mieux venir sur DxD pour se rendre compte de ce que je fais! :lol:
    Je ne fais pas ça pour espérer gagner de l'argent un jour, sinon je me serais monté un studio et je ne passerais pas autant de temps à attendre (souvent) vainement sous des conditions météo peu engageantes. La réalité est ainsi, il doit y avoir 10 photographes paysagistes sur la planète qui peuvent prétendre gagner leur vie uniquement avec leur art. Et même eux ne peuvent vivre que de la vente de tirages ou de livres. Ils font des workshops, participent à des émissions, des films ou des magazines et travaillent également sur commande pour des trusts nationaux ou autres.

    Je le fais par passion (Et comme chacun sait le mot passion dérive du latin passio qui signifie "souffrir" :mdr:).
    Je suis définitivement quelqu'un de passionné, ce qui me vaut d'ailleurs d'être parfois mal compris lorsque je m'exprime sur un sujet qui me tiens à coeur car la passion m'emporte.


9/ Tu as pris il y a quelques temps les commandes de la galerie (un nikoniste, ouf :lol: ), qu'est ce qui te motive dans cette fonction ? Quels sont les chantiers que tu souhaites mener sur le forum ? Explique nous ce dont tu as envie.

    J'ai accepté cette fonction pour les mêmes raisons que j'avais accepté celle de Galérien. Par amour de l'image avant toute considération technique. C'est à l'heure actuelle, en ce moment précis de mon évolution photographique, l'unique chose qui m'intéresse et c'est ce que j'aimerais promouvoir au sein du forum, qui est une mine d'or d'informations technique sur le matériel, mais finalement assez peu enclin au développement artistique personnel.
    Or je pense qu'il y a une vraie demande à ce niveau là, de la part de photographes qui sortent de la phase d'apprentissage technique (et cela va très vite, encore plus vite depuis le numérique), qui produisent déjà de belles images mais ressentent le besoin de pousser plus loin leur photographie, artistiquement. Plus loin qu'une photo techniquement correcte, et surtout plus loin que la "règle" des tiers.

    Bref, idéalement j'aimerais qu'à terme on vienne sur DxD autant pour y apprécier le travail de ses membres et pouvoir discuter photographie, que pour y chercher des informations technique sur l'objectif que l'on vient de reçevoir à Noël.


10/ Pour terminer, si je te dis "DXD" tu me réponds quoi?

    Une grande famille.



Merci JC pour t'être prêté au jeu de l'interview. Je tiens aussi à te remercier personnellement pour tout ce que tu m'as apporté (et m'apporte ! ) photographiquement. Un mentor de haute volée :wow: Si tu repasses en Bourgogne un de ces quatres, tu sais ce qu'il te reste à faire, je m'occupe des pains au chocolat :topla: Bref, MERCI ! (bonjour à Manue au passage)

Je te laisse le mot de la fin ma poule ;)

    Merci Quentin de me donner l'occasion de m'exprimer plus en détail sur ma passion.

    Pour finir je souhaiterais juste dire que je suis intimement convaincu que la photographie de paysage permet l'épanouissement de notre nature humaine, améliore la perception que nous avons du monde qui nous entoure, décuple notre imagination.
    Toutes ces heures passées au milieu de la nature bénéficient également à notre santé physique, et mentale en nous permettant de retrouver nos racines ancestrales.

    Je suis reconnaissant et heureux que le destin ait mis la photographie sur mon chemin, j'espère que je pourrais pratiquer le plus longtemps possible.

Midship
Avatar de l’utilisateur
Galeriste
Messages : 18873
Photos : 1834
Inscription : 28 Mars 2008
Localisation : Le Plessis Robinson
/

#2 Message Lun 23 Juin 2014 08:25


Bravo Ă  vous deux!!!

Pas trop de crampes dans les doigts J.C., mais j'ai tout lu :pouet:

Belle image et un regard sur la photo que j'aime beaucoup et que je partage.C'est vrai que c'est beau la nature.
Alpha 700,16/105,28-105 XI/Minolta 50 1.7 /Minolta 70-210 3.5/4.5 /Flash 36HSD.Canon A640.RX100 I et RX 100 III.Sigma 105 EX DG Macro,Tamron 70/300.Alpha 77II +16/50 f/2.8.

Renato
Avatar de l’utilisateur
Messages : 5480
Photos : 1334
Inscription : 14 Juil 2012
Localisation : Montpellier
/
Contact :

#3 Message Lun 23 Juin 2014 08:27


Juste logique des choses, même si ce n'est pas la photo que je préfère sur celles présentées dans le fil, J.C mérite amplement cette sélection :clap: :prosterne:

doumedoume84
Messages : 7787
Photos : 129
Inscription : 21 Nov 2010
Localisation : Sud Luberon

#4 Message Lun 23 Juin 2014 08:36


Merci infiniment J.C. pour ces Magnifiques partages.... :+1: :+1: :+1:

Ta générosité et ton investissement dans ce Fofo en font de toi aujourd'hui.. un élément incontournable et indispensable.
Si tu passes dans le Luberon... ArrĂŞtes-toi boire un verre! :topla:
Il y a quelques belles Tofs Ă  faire et Ă  partager! :wow:
Encore Merci pour tout!
@mic.
Dominique


PS : Merci aussi au p'tit Bleu ...de t'avoir mis dans les lumières avec cette photo de la semaine! :commeca:
...

JĂ©rĂ´me
Avatar de l’utilisateur
Messages : 1650
Photos : 1376
Inscription : 13 Nov 2006
Localisation : Guyancourt (Yvelines)
Contact :

#5 Message Lun 23 Juin 2014 08:52


Très intéressant.
Et amplement mérité.
Quelle lumière incroyable.
A7III
16-35 F4 - 24-105 F4 - 70-200 F4 - 35 F2.8 - 50 F1.8 - 50 1.4 Minolta
A6500
16-50 - 16 2.8
http://jeromecherrier.com

cerise
Avatar de l’utilisateur
Galeriste
Messages : 20310
Photos : 1892
Inscription : 08 Jan 2012
/

#6 Message Lun 23 Juin 2014 09:32


Je dis respect et chapeau monsieur :clap:
Continues donc de nous enquiquiner longtemps avec ton côté passion que ce soit en photo pour des résultats que beaucoup t'envient ou sur le forum où tu nous pousses vers le haut :wink:
Quentin, prends de la graine pour tes premiers plans :mdr:
Merci Ă  tous les deux :topla:
"Plus tard, il sera trop tard. Notre vie, c'est maintenant."
Jacques Prévert


https://www.evelynegaillou.fr/

ben21
Avatar de l’utilisateur
Galeriste
Messages : 14801
Photos : 2334
Inscription : 23 Sep 2010
Localisation : Dijon
Contact :

#7 Message Lun 23 Juin 2014 10:01


J'avais dit que je reviendrai la voir, cette photo.. finalement c'est elle qui est revenue à moi (Lagardère...)
Bravo JC, je continue à lire tes explications sur la compo avec beaucoup d’intérêt!
Et bien joué Quentin pour cette sélection (fayot...)
Éleveur de poussins Fil | Site | Flickr |SIGNATURE 5d4/R6/500IS1/100-400v2 |
« Vivant, je veux bien être modeste, mais mort, il me paraît naturel qu’on reconnaisse mon génie » M. Audiard

jeanma
Avatar de l’utilisateur
Messages : 3371
Photos : 953
Inscription : 05 Mai 2010
Localisation : Annecy
/

#8 Message Lun 23 Juin 2014 10:31


ben21 a écrit :Et bien joué Quentin pour cette sélection (fayot...)


:mrgreen:

Blague à part, merci à tout les deux d'avoir été directement à l'essentiel. En général les itw (quelles qu'elles soient) se terminent là où j'aimerai qu'elles commencent et ce n'est pas le cas ici. Merci à tout les deux :commeca:
Sony A99 RX100,24-70/2.8, 70-200/2.8, 20mm/2.8
Minolta 1.4/85mm
Manfrotto Tripode, monopode, tĂŞte pano 303 MH057A5
Filtres Lee...

Mon chti fil et quelques clichés persos sur FLICKR

tomazi
Avatar de l’utilisateur
Messages : 5029
Photos : 229
Inscription : 04 Nov 2009
Localisation : à la croisée de l'Isère, de la Drôme, de l'Ardèche, de la Loire, du Rhône...

#9 Message Lun 23 Juin 2014 10:51


FĂ©licitation J.C.
Bon, j'suis au boulot, j'ai pas le temps de tout lire. Mais pour avoir vu Ĺ“uvrer le bonhomme, je vais lire cela ce soir.
Alpha 550 - Sony 18-200mm F3,5-6,3 / 18-55mm F3,5-6,3 SAM / 30mm F2.8 SAM / 35mm F1.8 SAM - Minolta 50mm F1,7 / 135 F2,8 / 70-210 F4 (beercan) - Tamron 10-24mm F3.5-4.5 - Samyang 8mm Fisheye - flash Sony HVL-F58AM
Nex 6 - Sony 18-55mm F3,5-5,6 SEL
Lomo Fisheye n°2 + caisson étanche - Polaroid 600 Impulse AF - Extreme

snow
Messages : 461
Photos : 250
Inscription : 23 Oct 2007
Localisation : Plessis Robinson (ex 06)
Contact :

#10 Message Lun 23 Juin 2014 11:32


Super interview, on sent que ça vient de profond tout ça...vivement la suite :)
Tout un tas de bordels de l'instamatic Ă  la 4x5 mais la plus grosse concentration en minolta

Alphagard
Avatar de l’utilisateur
Galeriste
Messages : 8170
Photos : 744
Inscription : 14 Sep 2010
Localisation : ROCHEFORT DU GARD, un poil a l'Ouest du Sud
Contact :

#11 Message Lun 23 Juin 2014 11:59


Bravo JC et et Quentin
beaucoup de sujets a méditer dans cette interview
A77 + Alpha 200 + Sony 16x50 f/2.8 SSM + Tamron SP 90mm f/2.8 Macro DI + Tamron 11x18 f/4.5-5.6 + Sony SAL 18x70 & 75x300
Flashs : HVL-F60M & Vivitar 285 HV - Posemètre Gossen Sixtar - Trigger Cactus V4 + 2 récepteurs - SLIK Pro700DX - Monopod Bilora 1119
flickr - Flickriver - PhotoBlog - Le fil du retraité
"Tu ne prends pas une photographie, tu la crées. (Ansel Adams)"

FisH
Avatar de l’utilisateur
Messages : 324
Photos : 4
Inscription : 20 Mars 2013
Localisation : lyon ( 69 )

#12 Message Lun 23 Juin 2014 12:22


superbe photos et superbe interview
α77 - S 16-50 F2.8 - M 50 F1.4 - Si 30F1.4 - Si 105 F2.8 - T 70-200 F 2.8 -TC X1.7

blade
Avatar de l’utilisateur
Messages : 1308
Photos : 443
Inscription : 16 Sep 2012
Localisation : Pas loin du centre du monde
Contact :

#13 Message Lun 23 Juin 2014 13:18


très joli cliché, et itw très instructif ...
Mon mathos : A77+ 16-50/2.8+ 70-200G/2.8 + 70-400G/4-5.6 SSM. +TC x1.4 Kenko + TC x2 Vivitar
http://www.24passion.fr/

Nicophoto
Avatar de l’utilisateur
Messages : 291
Photos : 24
Inscription : 18 Mai 2010
Localisation : Ardèche

#14 Message Lun 23 Juin 2014 15:25


FĂ©licitations J.C :mrgreen:

Et là t'as pas eu un mec qui est venu te voir pour bouger ton trépied?

Super photo (s) en tout cas, mais faut dire que tu t'appliques !! J'avais jamais vu un mec qui comptait aussi bien jusqu'Ă  7... :wink:

Salut !
CANON 5D MK2, CANON 85mm 1.8, SIGMA 50mm 1.4

xg1956
Avatar de l’utilisateur
Messages : 5222
Photos : 1074
Inscription : 05 FĂ©v 2010
Localisation : Lozère
/

#15 Message Lun 23 Juin 2014 15:35


Superbe. Je trouve la photo de paysage extrĂŞmement difficile comme sujet Ă  mettre en valeur. Alors merci pour toutes ses explications. :commeca:
XG sur flickr

Signature... Canon G5X, Panasonic GX9 mais surtout A7RIII et A6500

steph85
Avatar de l’utilisateur
Messages : 1273
Photos : 474
Inscription : 15 DĂ©c 2013
Localisation : saint jean de monts

#16 Message Lun 23 Juin 2014 15:37


bravo pour cette superbe photo et merci pour cet interview très instructif :clap:
http://www.flickr.com/photos/107827148@N08/
sony A77 :objos:tamron17-50 /Minolta 50mm /Minolta 28-80/sigma art 18-35 /
nikon D5000:objos:nikkor 18-55:nikkor55-200:sigma 105 macro:sigma 150-500


Revenir vers « Photo à la une »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité