Venus est-il possible de faire mieux ?

Une question au sujet d'une pratique photo ou une question d'ordre plus technique (fonctionnement de l'autofocus, mesure d'exposition...), posez la ici.
Auteur
Message
MAPS
Avatar de l’utilisateur
Messages : 900
Photos : 237
Inscription : 23 Nov 2011
Localisation : 13

#1 Message Ven 13 Oct 2017 10:29


Bonjour,

j'ai pris cette photo de Venus au 70-300G à 300mm, map manuelle, F5.6, Iso 100, 0.5s, crop quasiment à 100%


J'ai un couple de questions

Le halo est-il du à un défaut de map, diffraction, etc ou est il bien présent, idem pour les "nuages" ?


[noindex]
Image
A77, A100, 16-50 SSM, 70-300G SSM, Tamron 90mmF2.8, 10-24mm, Minolta 35mmF2, fish eye Samyang 8mmF3.5 et un RX100 dans la poche pour les balades à vélo.

rascal
Avatar de l’utilisateur
Modérateur
Messages : 42144
Photos : 647
Inscription : 09 Sep 2005
Localisation : Rennes

#2 Message Ven 13 Oct 2017 10:37


gros contraste blanc noir + couleur bleu, en faite, une frange, : Aberration Chromatique ?
The magnificients 7s ! D7, D700, D7000+grip travor, Pas de Nex ni de D5...
Minolta 24-85, 50/1,7, Vivi1er, flash 3600HSD, Sony HX5V, Nikon 18-55VR, AFS 85/1,8, AI 135/3.5, AFS 200/2 VR. Sigmund 500/4,5 HSM, tamron USD 70-300 VC. Bague allonges kenko, rotule benro GH2, Benro BH1 Manfrotto 141RC, 128RC, 804RC2, tripod 190 nat, monopode 679...

jr56
Avatar de l’utilisateur
Messages : 24127
Photos : 369
Inscription : 21 Mars 2005
Localisation : A l'orée de la forêt des carnutes

#3 Message Ven 13 Oct 2017 12:24


Effectivement, en plus avec un crop quasi 100% et un tel contraste, on fait surtout apparaitre le cumul de toutes les aberrations optiques de son objectif. Plus éventuellement les effets de turbulences de l'atmosphère (qui même figés par la vitesse peuvent expliquer des zones plus ou moins claires). Cf. aussi les irrégularité du cercle de la planète. Plus tous les effets éventuels d'un voile atmosphérique, de fins nuages ou cristaux de glace en haute atmosphère même si le ciel semble clair (à mon avis, cela peut expliquer une partie du halo). Le moindre écart de mise au point aggravant le tout.

A de tels grossissement, pour une optique non conçue pour l'astronomie, le chromatisme apparait aussi rapidement (et même sur des instruments astronomique pas haut de gamme et pas opimisés pour le planétaire).


Faire mieux? Sans doute passer à un instrument astronomique avec une focale plus longue (agrandir plus) adaptée au planétaire.
SRT101, 9xi, D7, D9, Z3, NEX 5N (+viseur), D5D, Alpha 700, Alpha 900 et pas mal de cailloux qui se montent dessus.
Viseur optique... what else?
Passer pour un idiot aux yeux d'un imbécile est une volupté de fin gourmet

Morane
Avatar de l’utilisateur
Messages : 1051
Photos : 276
Inscription : 24 Juil 2007
Localisation : Chennevières-sur-Marne (val de Marne)

#4 Message Ven 13 Oct 2017 13:10


Obtenir ça sur Venus avec un 300 mm sur APS-C donc équivalent 450 mm ressemble plus à une image dé-focalisée qu'à une image avec une MAP parfaite.

Venus reste basse sur l'horizon donc turbulence maximale même si elle ne sera pas visible sauf en utilisant la fonction loupe de mise au point.
L'astre est très lumineux, comme le dit jr56 en dehors d'optiques parfaitement corrigées de l'aberration chromatique, le halo coloré sur le limbe est inévitable (il apparait même sur les newtons, système optique à miroirs du simple fait de l'oculaire qui lui est la seule pièce optique réfractant la lumière pourtant transmise par réflexion)

Il est impossible d'obtenir mieux sur Venus que l'image d'une sphère ou d'un croissant parfaitement découpé sur fond de ciel et si l'on veut un fort grossissement , c'est suivi équatorial obligatoire.
Aucun détail de surface n'est accessible.

Pour beaucoup d'astrophotographes en planétaire, la "performance technique" lors de la mise en oeuvre de la prise de vue prend le pas sur la qualité esthétique de l'image.

Faire une capture d'Uranus ou de Neptune ne relève que de cette approche. L'intérêt esthétique de l'image étant nul, sauf à inclure la planète dans une image réussie du ciel étoilé.

PS : en cherchant je viens de tomber sur ça
Conjonction Lune Vénus Mars et ISS par Maxime Oudoux.jpg
Conjonction Lune Vénus Mars et ISS par Maxime Oudoux.jpg (68.59 Kio) Consulté 141 fois
: ce que l'on peut faire de mieux avec Vénus sans doute....et en tout cas, le gars est un très bon photographe de ciel et paysage nocturne.....je découvre son site et il mérite le détour.

http://maximeoudouxphotographie.fr/port ... tographie/

http://www.maxisciences.com/station-spa ... 39205.html
A700 - A550 - A580 ( en panne pour le moment )
Tamron 150/600-Minolta 80/200 F2,8 Apo G HS....et d'autres matériels moins lourds et encombrants.

MAPS
Avatar de l’utilisateur
Messages : 900
Photos : 237
Inscription : 23 Nov 2011
Localisation : 13

#5 Message Ven 13 Oct 2017 15:34


merci pour vos retours. En plus j'ai pris la photo de ma fenêtre en pleine ville. Si je comprends bien, on ne peut pas planter des clous droits si on utilise ses tenailles comme marteau.
A77, A100, 16-50 SSM, 70-300G SSM, Tamron 90mmF2.8, 10-24mm, Minolta 35mmF2, fish eye Samyang 8mmF3.5 et un RX100 dans la poche pour les balades à vélo.

Morane
Avatar de l’utilisateur
Messages : 1051
Photos : 276
Inscription : 24 Juil 2007
Localisation : Chennevières-sur-Marne (val de Marne)

#6 Message Ven 13 Oct 2017 15:53


Prendre une photo de sa fenêtre tout comme faire de l'observation n'est absolument pas recommandé à cause de l'échange thermique entre l'intérieur probablement chauffé et l'extérieur....surtout en hiver à moins de mettre en température la pièce.....et pour ce qui est de l'instrument il y a toujours une phase de mise en température ambiante qui peut être plus ou moins longue.
Un télescope se sort bien avant d'y mettre l'oeil, et ce à plus forte raison lorsqu'il est de grand diamètre.

La turbulence atmosphérique tout comme celle produite par exemple en été par l'accumulation par la surface terrestre de la chaleur du soleil sont les ennemis juré de l'observateur ou du photographe.
De même une surface bitumée accumule la chaleur et la restitue avec la baisse de température.
Les astronomes utilisant des formules optiques telles les lunettes ou les télescopes avec lame de fermeture à l'avant connaissent bien le phénomène.....la rosée qui se dépose à l'aube sur leurs instruments le leur rappel.

Quant à planter droit des clous avec une tenaille, même avec un marteau il faut le coup de main et certains n'y arrivent pas :)
A700 - A550 - A580 ( en panne pour le moment )
Tamron 150/600-Minolta 80/200 F2,8 Apo G HS....et d'autres matériels moins lourds et encombrants.


Revenir vers « Questions pratiques ou techniques »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité